ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS

Nichole Ouellette

présente

Savoir-faire

Acériculture, entaillage
Acériculture, sève à sirop
Acériculture, sirop d'érable
Acériculture, tire, beurre
A. Gravel, postillon rural
Artisan et shop à bois
Barrages et bûchage
Camp en bois rond
Cheminée de briques
Cuisine d'été
Cultivateur à St-Prosper
Déboisement de la planète
Drave, moulins, usines
De mères en filles
Dresseur de chevaux
Écorce de bouleau
J'aime ma corde à linge
Les Chanteurs du Manoir
Maison québécoise
Magasin général, 1897
Magasin général, 1907
Magasin général, de tout
Magasinier au lac Brown
Maïsiculteur
Monteurs, élagueurs
Rénovations 1994
Rénovations 1994
Salut à celui qui déneige
Sculpteur de citrouilles
Tenir feu et lieu
Trappage du lièvre
Trappeur - homme des bois
Tuques et mitaines

Papier peint 1939

Cuisinières au bois

Regards des petites personnes

Comptine

La maison

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Art de vivre au Québec
Savoir-faire Cheminée de briques

Rénovations 1994 :
Rénover en 1994 ] [ Calendrier ] [ Le calage ] [ Pose du déclin de vinyle ] [ Pliage de la tôle ] [ Ventilation du grenier ] [ Note du correcteur ] [ Liens pertinents ]

Maison d'habitant

Au pays des hivers si longs, des printemps qui n'en finissent plus de se faire et des automnes hâtifs, l'élément de chauffage au bois demeure longtemps le centre nerveux des maisons typiques de l'habitant.


Août 1993, photo 930817/13a.
Maison plus que centenaire et son revêtement d'origine ; de la tôle imitant la pierre et la cheminée préfabriquée, posée en 1976.

En 1994, je profite des travaux de recouvrement extérieur de la maison pour remplacer la cheminée préfabriquée posée en 1976. Cette dernière ne répondait plus aux normes exigées par les compagnies d'assurance.

Cheminée de briques

Le maître maçon, Maurice Saint-Arnaud, et son apprenti, montent la cheminée sur une base en ciment qu'ils ont d'abord coulée dans un trou de six pieds (180 cm) de profond dans le sol.


Le lundi 9 mai 1994, photo 940508/1.
Ferblantier de son métier, Réjean (Puce) Cloutier perché sur le toit, pose la tôle de finition autour de la cheminée.

La cheminée se compose d'un tuyau de ciment de huit pouces (20cm) de diamètre ceinturé de briques de couleur rouge antique. De la vermicule en copeaux fait office d'isolant dans l'espace entre le tuyau et la brique.

Maison de gens à l'aise

Marie-Jeanne Poissant-Rouiller naît à L'Acadie, en 1920, dans la maison de ses grands-parents, Jean-Baptiste Godin et Délima Poissant. Elle y demeure jusqu'à l'âge de neuf ans. Elle se souvient :

- Une grosse fournaise au sous-sol chauffait toute la maison par des grilles dans le plancher qui laissaient passer l'air chaud.

En juin 1941, Marie-Jeanne Poissant épouse Albert Rouiller. À ce moment, elle déménage à Chambly, chez ses beaux-parents, dans une maison d'habitant.


638, chemin du Vieux-Moulin, L'Acadie, été 1992. Photo 2255/23a.
Le 20 novembre 1882.

Jean-Baptiste Godin, cultivateur, époux de Délima Poissant, achète cette maison pour la somme de 5 225 $

Feu de cheminée
Marie-Jeanne se souvient :

- À Chambly, il y avait une fournaise à l'huile à côté de la cuisinière au bois. La nuit, par temps froid, on allumait la fournaise à l'huile. Le jour, le tuyau qui partait de la cuisinière réchauffait la maison. Ce tuyau traversait le plancher et les chambres du deuxième, avant d'atteindre la cheminée extérieure.

Il est monté sur le toit avec une échelle et il a réussi à se rendre sans échelle, jusqu'à la cheminée avec des seaux d'eau pour éteindre le feu. Je me demande encore comment il a fait pour monter et redescendre. C'est son énergie, son énergie !

L'eau mêlée de suie coulait dans une garde-robe et tout au long du tuyau, dans la maison.

Marie-Jeanne Poissant-Rouiller
Longueuil, le jeudi 18 avril 2001
propos recueillis par téléphone

Au bout du champ de blé d'Inde


Bases-terres Champlain, le jeudi 2 juin 1994, photo 940528/15s.
Champs ensemencés de blé d'Inde.

Deux, trois maisons d'habitants, des bâtiments dans un bout de rang.

Dans les grands espaces,
à la campagne,
il n'y a pas plus de nuages
qu'ailleurs.

Ils sont simplement
plus spectaculaires !

Note  : En avril 1975, Pierre Maheu de Montréal et Nicole Bernis, originaire de Paris, acquièrent le site. Par de minutieux et importants travaux de restauration, ils redonnent à la maison son cachet et sa beauté d'origine. Le terrain actuel va jusqu'à la rivière L'Acadie, appelée autrefois la Petite Rivière Montréal.

Marie-Jeanne : fille aînée de Cécile Godin (L'Acadie 29 août 1891- Napierville 14 novembre 1968) et d'Aldéï Poissant (Saint-Blaise 1890 - Saint-Luc le 29 mai 1959), tous deux inhumés à Saint-Luc.

Savoir-faire

Acériculture, entaillage ] Acériculture, sève à sirop ] Acériculture, sirop d'érable ] Acériculture, tire, beurre ] A. Gravel, postillon rural ] Artisan et shop à bois ] Barrages et bûchage ] Camp en bois rond ] [ Cheminée de briques ] Cuisine d'été ] Cultivateur à St-Prosper ] Déboisement de la planète ] Drave, moulins, usines ] De mères en filles ] Dresseur de chevaux ] Écorce de bouleau ] J'aime ma corde à linge ] Les Chanteurs du Manoir ] Maison québécoise ] Magasin général, 1897 ] Magasin général, 1907 ] Magasin général, de tout ] Magasinier au lac Brown ] Maïsiculteur ] Monteurs, élagueurs ] Rénovations 1994 ] Rénovations 1994 ] Salut à celui qui déneige ] Sculpteur de citrouilles ] Tenir feu et lieu ] Trappage du lièvre ] Trappeur - homme des bois ] Tuques et mitaines ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Boire et manger ] Chouchous, du coq à l'âne ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Saisons ] Savoir-faire ]


le lundi 9 avril 2001 - le lundi 23 avril 2001 - le jeudi 27 mars 2014
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-11-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com