ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


Les meubles au milieu de la place ou recouverts de bâches, travaux de peinture 2008, photo Peinture_2008_003_950.

Nichole Ouellette

présente

Saisons

Printemps, cerisiers, ours
Printemps, eaux de fonte
Printemps, eaux de fonte
Printemps, grand ménage
Printemps, temps des sucres
Été, matin
De juin à août, les foins
Été, la fin
Automne, novembre
Hiver, givre à la fenêtre
Hiver, givre au sol
Hiver, le froid
Hiver, glaces et calcaires
Hiver, le Nord, le froid
Hiver, neiges, neiges
Hiver, pluie verglaçante
Hiver, poudrerie
Hiver, redoux, gels

De photos et de mots

Matin de printemps

Papier peint

Osmunda claytoniana

Regards des petites personnes

La brebis triste

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée
GALERIE D'ART

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Art de vivre au Québec
Saisons Printemps, grand ménage

Grand ménage du printemps

tapisse
peinture
décrotte les murs

la poussière r'vole

Avec des énergies inouïes, des glaces et des neiges en mars, le Québec passe aux floraisons en mai.

Peu importe à quelle sauce on emploie le terme de « grand ménage du printemps », nous savons tous que sa vitalité engendre le renouveau.

Nettoyer à terre en 1749

« Au Canada, on ne répand rien à terre, ni sable, ni rien d'autre, mais, pour nettoyer le plancher, on y jette un peu d'eau et, pour que ce soit joli, on la répand avec un arrosoir en dessinant toutes sortes de rigoles et de fiorures ; je n'ai pas vu une seule fois procéder à un vrai lavage du sol.

Mais, c'est là une coutume du pays, car on ne veut pas ici, à l'inverse de ce que font les Anglaises à l'égard de leurs servantes, obliger les femmes à être presque continuellement à genoux pour nettoyer à terre. »

Temps modernes

Au milieu du XXe siècle, les révolutions industrielles transforment nos modes de vie et la tenue de nos maisons. Pensons à la place aujourd'hui occupée par l'eau courante, l'électricité, l'eau chaude.

Les matériaux modernes, les peintures lavables (arborite), les couvre-sols, le chauffage électrique, les appareils ménagers, les fenêtres à manivelle facilitent l'entretien de nos maisons. La poussière ne ressemble plus à celle des temps anciens.

Au printemps, la fièvre du grand ménage sévit encore. Les jeunes hommes participent souvent aux travaux ménagers. La propreté règne presque partout.

Les femmes et les hommes ne sont pas plus à genoux qu'en 1749.


Dans la dépense, épices, herbes séchées, essences, sauces,  légumineuses séchées, le jeudi 12 mars 1998, photo 980312_05_800.
graines de carvi, de moutarde, de pavot, colombo, safran, cannelle, muscade, clou de girofle, poivre de Cayenne
pois chiches, thym, baies de geneniève, poudre à pâte, lentilles, vinaigre, sauce soja, vanille, cacao

Rituels printaniers

Dans les meilleurs des cas, voici l'ordre de travail de nos mères, pièce par pièce :

tiroirs de commode et garde-robes
trier, laver les vêtements
ranger le linge d'hiver dans les coffres ou des boîtes
sortir le linge d'été

nettoyer, cirer, remiser les chaussures d'hiver
mettre une branche de cèdre dans les bottes fourrées
appliquer de la vaseline sur les lames des patins à glace
aérer les manteaux sur la corde à linge
porter les fourrures à l'entreposage.

battre les tapis
laver les tentures
laver les couvertures de laine
aérer les matelas

défaire les tuyaux de poêle
enlever les fenêtres doubles
laver les vitres
poser les moustiquaires
laver plafonds, murs et planchers

>rideaux crochetés, couvertures de laine

Dans l'armoire de cuisine, assiettes à pain, pot de miel, beurrier, sucrier, salière, poivrière, tasse avec petites cuillers, le jeudi 12 mars 1998, photo 980312_06_800.

Nos mères avaient de la méthode pour le grand ménage.

Une fois la grand-maison propre et nette,
nos mères lavaient la vaisselle, les poêlons, les chaudrons, les ustensiles.

Elles installaient leurs quartiers d'été
dans la cuisine d'été.


Saint-Prosper-de-Champlain, tablette dans le garde-robe de la chambre des maîtres le jeudi 12 mars 1998, photo 980312_02_800.

Lingerie

nappes brodées
rideaux crochetés
couvertures de laine
couvre-lits
dentelles
petits points
toile - lin - coton - flanelle - laine

Aux pensionnats de mon enfance, les sœurs insistaient sur l'importance du ménage. Ton chiffonnier, ton pupitre en ordre témoignent de l'ordre dans ton âme.

Les religieuses enseignaient à plier serviettes et débarbouillettes, des piles droites, taillées au couteau, pas du tout comme sur la photo !


Saint-Prosper-de-Champlain, dans la descente d'escalier, le jeudi 12 mars 1998, photo 980312_04_800.

Équipement de base

aspirateur - balai - vadrouille - porte-poussière - lave vitres - nettoyant tout usage - guenilles - torchons - eau de Javel

Saisons

Printemps, cerisiers, ours ] Printemps, eaux de fonte ] Printemps, eaux de fonte ] [ Printemps, grand ménage ] Printemps, temps des sucres ] Été, matin ] De juin à août, les foins ] Été, la fin ] Automne, novembre ] Hiver, givre à la fenêtre ] Hiver, givre au sol ] Hiver, le froid ] Hiver, glaces et calcaires ] Hiver, le Nord, le froid ] Hiver, neiges, neiges ] Hiver, pluie verglaçante ] Hiver, poudrerie ] Hiver, redoux, gels ]

Art de vivre au Québec

Introduction ] Art et artistes ] Autour du monde ] Boire et manger ] Courtepointe ] Coutumes et usages ] Médecine et santé ] Mots et parlures ] Plein air ] Royaume de l'eau ] Saisons ] Savoir-faire ]


le vendredi 20 février 1998 -  - le vendredi 27 mars 1998
le mercredi 26 janvier 2000 - le mardi 12 novembre 2013
constante mouvance de mes paysages intérieurs