ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS


48° 13' 31.5" N - 069° 51' 50.9" O, MRC La Haute-Côte-Nord, Sacré-Cœur (Municipalité), L'Anse-de-Roche (Hameau), fjord glaciaire du Saguenay, Noël, le samedi 25 décembre 2004 11:11, photo Sacre_Coeur_010_950.

Nichole Ouellette
présente

Côte-Nord, les MRC

Le Golfe-du-St-Laurent
Caniapiscau
La Haute-Côte-Nord
Manicouagan
Minganie
Sept-Rivières

Tadoussac (Notes)

Eaux vives, eaux tranquilles

Notes toponymiques

Flore laurentienne

Section maritime du fleuve Saint-Laurent

Sous-région du Bouclier précambrien
District laurentidien

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée
GALERIE D'ART


ouellette001.com

Québec en photos
Côte-Nord

Fjord du Saguenay

La vallée dans laquelle coule la rivière Saguenay possède les caractéristiques d'un fjord, de Saint-Fulgence à Tadoussac.


48° 06' 00" N - 069° 44' 00" O, Capitale-Nationale, MRC Charlevoix-Est, fjord glaciaire de la rivière Saguenay, sur le traversier Jos. Duchesneau, de Baie-Sainte-Catherine à Tadoussac, le dimanche 27 juin 2004. Photo Baie_Sainte_Catherine_007_800_300.

D'une centaine de kilomètres de longueur et d'une largeur variant de 1 à 3,5 km, le fjord occupe une profonde entaille dans les Laurentides, bordée par des falaises escarpées d'une hauteur moyenne de 150 m et, à certains endroits, de plus de 400 m, comme aux caps Trinité (411 m) et Éternité (457 m).


48° 06' 00" N - 069° 44' 00" O, Côte-Nord, MRC La Haute-Côte-Nord, rive Est (Tadoussac) du fjord glaciaire de la rivière Saguenay, à bord du bateau passeur, de Tadoussac à Baie Sainte-Catherine, le lundi 4 juillet 2005. Photo Rive_fjord_001_800_300.

Transversalement, le fjord du Saguenay est une vallée glaciaire typique en forme d'auge, envahie par les eaux marines après la fonte des derniers glaciers. Son profil longitudinal, non moins remarquable, se distingue par son surcreusement – ombilic – à l'amont, de Sainte-Rose-du-Nord à l'anse Saint-Jean, atteignant 280 m de profondeur, soit environ 170 m de plus que le lit du Saint-Laurent de chaque côté de l'île Rouge. Il se distingue également par un seuil rocheux – verrou – situé à 4 km à l'extérieur de l'embouchure, non érodé par les glaciers et précédé par une fosse de 230 m un peu en amont de Tadoussac et d'une autre fosse moins profonde, atteignant 160 m vis-à-vis de Sacré-Cœur.


48° 13' 31.5" N - 069° 51' 50.9" O, MRC La Haute-Côte-Nord, Sacré-Cœur (Municipalité), L'Anse-de-Roche (Hameau), fjord glaciaire du Saguenay, Noël, le samedi 25 décembre 2004 11:11, photo Sacre_Coeur_007_800_300.

Les eaux froides et salées du Saint-Laurent qui pénètrent en deçà du verrou pour aller se déposer dans les profondeurs du fjord, sous la couche de surface plus chaude et moins salée, procurent au fjord son caractère arctique permanent et sa haute teneur en oxygène constamment renouvelée. L'apport de cette eau froide et salée favorise la présence d'une faune aquatique rare d'affinité nordique, relique peut-être, d'une aire d'occupation autrefois plus vaste.

Pour mettre à profit le caractère exceptionnel des rives du fjord et des eaux, fut créé, en 1983, le parc de conservation du Saguenay. Le mot fjord, emprunté au norvégien depuis 1829, a une compréhension plus restreinte à l'extérieur de la Norvège. Dans ce pays, il désigne non seulement les vallées glaciaires envahies par la mer, mais également tout petit bras de mer.


48° 14' 15.7" N - 070° 06' 10.5" O, Saguenay/Lac-Saint-Jean, MRC Le Fjord du Saguenay, Petit-Saguenay (Municipalité), chaine montagneuse des Laurentides, embouchure de la rivière Petit-Saguenay et fjord du Saguenay, le dimanche 3 juillet 2005, photo Riviere_Petit_Saguenay_001_800_300.

En 1885, l'abbé Joseph-Clovis-Kemner Laflamme, professeur de géologie à Québec, comparait le fjord du Saguenay à ceux de la Norvège et de la Colombie-Britannique et possédait une notion approximative du profil longitudinal du fjord, sauf qu'il ne pouvait identifier ce segment de la rivière comme une enclave biogéographique arctique au sein du Québec méridional, les études océanographiques n'ayant commencé que dans les années 1930. Quant à C. H. Farnham, en 1887, il était près de la vérité en attribuant au fjord une profondeur, en général, de 182 à 274 m.

Le toponyme est officiel depuis 1986.

Texte extrait de :

Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté (Cédérom multimédia). Commission de toponymie du Québec. Les Publications du Québec, Micro-Intel 1997.

MRC La Haute-Côte-Nord :
Index ] [ Fjord du Saguenay (Notes) ] Fjord du Saguenay ] Fjord du Saguenay ] Les Escoumins (Notes) ] Les Escoumins ] Les Escoumins ] Les Escoumins (notes) ] Longue-Rive ] Longue-Rive ] Longue-Rive ] Longue-Rive ] Portneuf-sur-Mer ] Sacré-Cœur ] Saint-Laurent maritime ] Tadoussac (Notes) ] Tadoussac ] Tadoussac, dunes ] Tadoussac, dunes ] Tadoussac ] Tadoussac ] Tadoussac ] Tadoussac AJT ] Tadoussac AJT ] Tadoussac AJT ] Tadoussac AJT ] Tadoussac AJT ]

Index ] Suivante ]


le lundi 12 février 2007
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
17 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2014 – Tous droits réservés – Revu le 2014-12-02
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

  florelaurentienne.com
florelaurentienne.com