ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS

Nichole Ouellette

présente

Contes

Au cirque  Petit cheval
La brebis triste
La brebis triste - fin
La petite semence
Le courriel mystérieux
Le mélèze qui se détache
Le violoniste et le moineau
Les fantômes de l'été
Pattes dans la neige
Problèmes de Petite-Plante
Rêver d'être un ballon
Toi ma doudou
Une famille d'hirondelles

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px et +
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée

CHRONIQUE HEBDOMADAIRE

Regards des petites personnes
Contes Les fantômes de l'été

Les fantômes de l'été

Novembre. Le jour tombe autour de 16 heures. Dans la cuisine d'été face à toutes ces fenêtres qui deviennent miroirs, surgissent les fantômes de l'été.

Un quartier d'érable crépite dans la cuisinière au bois. Une soupe aux légumes mijote, parfume la pièce. Les légendes s'inventent toutes seules. Ainsi me reviennent les gestes d'un mélèze :

Bonzaï - L'arbre qui se détache

Au printemps 1990, je ramasse un mélèze laricin d'un an, en bordure du fossé, dans le cordon. J'installe l'arbrisseau dans un petit pot de porcelaine, je le corse de fil de laiton, pour en faire un bonzaï.

Selon les règles, je taille feuilles, branches et racines.

Au printemps 1991, le mélèze force les fils de laiton, se blesse, veut grandir. Les branches du petit arbre se tendent en tous sens, ses racines chevauchent les rebords du pot, infiltrent le trou d'égouttement.

Pleine terre

Devant l'énergie et la volonté d'espace de l'arbrisseau, je le transplante en pleine terre, bien en vue, au milieu de mon terrain.

Pensant l'aider, je lui donne les eaux de cuisson des maïs, des pommes de terre et de tous les légumes.

Couloir de vent

Entre les Laurentides et le fleuve Saint-Laurent, dans les basses terres Champlain, seul de son espèce dans un couloir de vent, l'arbre commence à pencher.

D'été ou d'hiver, chaque gros temps accentue le travers du mélèze.

Tutelle

Pour replacer l'arbrisseau, je passe une corde dans un bout de boyau d'arrosage, je le redresse de mon mieux, je l'attache. Deux crochets de tente bien ancrés dans le gazon tendent la corde.

le premier été
l'arbre reste attaché

l'été dernier
mesurant plus de deux mètres maintenant
par grands vents il se détache trois fois

ce mélèze arrache les piquets de tente
brise sa corde

Où va le mélèze ?

Novembre. Une veilleuse éclaire à peine la cuisine d'été. Deux mailles à l'endroit, deux mailles à l'envers, je tricote des chaussons de laine en me berçant. Les questions jaillissent.

Où va le mélèze quand il s'échappe ?

Que fait-il ?

Est-ce qu'il s'informe des dernières nouvelles aux vaches qui paissent dans le pré ?

Est-ce qu'il demande conseil aux grands arbres qui prêtent leur cime aux corneilles tapageuses, une heure avant le coucher de soleil ?

aiguilles de mélèze retrouvées dans le chemin (98-11-01)
-Larix laricina. -Mélèze laricin. -Épinette rouge. -(Larch, Tamarack). Le seul de nos conifères à se dépouiller de ses feuilles l'hiver.

Jumelage France/Québec

Avec la complicité de leur enseignants, d'Europe et d'Amérique, des enfants écrivent et dessinent la suite du conte...

Nous avons décidé d'écrire une suite à ce conte :

Ces textes que je vous envoie sont plutôt des réponses à ce grand mystère de l'arbre qui se détache (99-12-27)

à gauche, le mélèze

Mercredi 8 janvier 1997. Photo 970107/22
dans la tourmente du verglas de janvier 1997


Givre de décembre 1993, 931212/!4
givre de décembre 1993


Mai 1996, 960506/20
bourgeons et fleurs du printemps 1996

Comment ajouter tes dessins

Si tu veux exposer dans cet espace réservé aux œuvres des enfants du monde entier, envoie-moi ton dessin par courriel.

Je te donnerai mon adresse postale sur demande.

Je souhaite connaître :
ton nom et ton âge
le nom de ta ville, de ta région, de ton pays
ton adresse de courriel
l'adresse de tes sites Internet préférés
et tout ce que tu voudras

Contes

Au cirque  Petit cheval ] La brebis triste ] La brebis triste - fin ] La petite semence ] Le courriel mystérieux ] Le mélèze qui se détache ] Le violoniste et le moineau ] [ Les fantômes de l'été ] Pattes dans la neige ] Problèmes de Petite-Plante ] Rêver d'être un ballon ] Toi ma doudou ] Une famille d'hirondelles ]

Regard des petites personnes

Animaux ] Chansons enfantines ] Comptines ] Comment ça marche ] Contes ] Dans le monde ] De France ] Histoires vraies ] Inventeries ] Jouer dehors ] Jours de fête ] Noms des enfants ] Poésie et récits ] Savoir dire - savoir faire ]


le lundi 22 juin 1998
le lundi 9 novembre 1998 - le samedi 2 février 2015 - le vendredi 1er mai 2015
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
20 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2017 – Tous droits réservés –  Revu le 2017-12-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

florelaurentienne.com