ACCUEILnichole@ouellette001.com

Dernière page éditée, dernière mise à jour

ouellette001.com

GALERIE D'ART ART DE VIVRE AU QUÉBECPAPIERS PEINTSRACINES ET SENTIERSREGARDS DES PETITES PERSONNESQUÉBEC EN PHOTOS

Nichole Ouellette
présente

MRC Minganie

Introduction
ARCHIPEL DE MINGAN
ÎLE NIAPISKAU
Aguanish
Aguanish
Baie-Johan-Beetz
Golfe Saint-Laurent
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Havre-Saint-Pierre
Longue-Pointe-de-Mingan
Longue-Pointe-de-Mingan
Natashquan
Natashquan
Rivière-au-Tonnerre
Rivière-au-Tonnerre
Rivière-au-Tonnerre
Rivière Mingan
Rrivière Mingan
Rivière Natashquan
Rivière-Saint-Jean
Route des Baleines
Route des Baleines
Île d'Anticosti (Notes)
Baie au Caplan
Le reef
Baie Sainte-Claire
Gravier calcaire
Phare Pointe Carleton
Cerf de Virginie

Flore laurentienne

Golfe Saint-Laurent
Insulaire maritime

ouellette001.com

Accueil
Art de vivre au Québec
Info et services
Photos 1280 px
Québec en photos
Racines et sentiers
Regards d'enfants
Dernière page éditée
GALERIE D'ART


50° 13' 00" N - 63° 45' 00" O, MRC Minganie.
Niapiskau, nous jetons l'ancre dans une baie, le temps d'explorer l'île. Archipel de Mingan, le mardi 20 juillet 1976, diapositive Guy Lapointe, carrousel 12 nº 36.


ouellette001.com

Québec en photos
Côte-Nord


50° 13' 00" N - 63° 45' 00" O, MRC Minganie.
Niapiskau, nous jetons l'ancre dans une baie, le temps d'explorer l'île. Archipel de Mingan, le mardi 20 juillet 1976, diapositive Guy Lapointe, carrousel 12 nº 29.

Précédente ] Index ] Suivante ]

Niapiskau

La dénomination Niapisca dont la première attestation remonte à 1790 est la moins ancienne des appellations montagnaises qui furent attribuées originellement à trois îles de l'archipel de Mingan. L'île Niapiskau, qui se trouve à l'est de l'île Quarry, est remarquable par ses échancrures du littoral et ses superbes monolithes calcaires. On l'appela aussi la Grande île du Père-Firmin (1901) parce que Firmin Boudreau, un des fondateurs de la colonie de Havre-Saint-Pierre, à cette époque Pointe-aux-Esquimaux, y fauchait du foin et Île à Samuel (1943), en raison du fait que Samuel Doyle avait, lui aussi, fauché du foin, jadis, sur cette île. Ces deux anthroponymes d'origine locale n'ont toutefois pas réussi à déloger le nom montagnais qui, selon le père Lemoine, signifie c'est une pointe de roches et d'après le père Arnaud, rochers noirs. Le nom montagnais de cette île est Askawsipanan Ministuk, l'île de l'attente aux canards.

Bibliographie :
  • Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté (Cédérom multimédia). Commission de toponymie du Québec. Les Publications du Québec, Micro-Intel 1997.
  • Histoire de la paroisse Saint-François-Xavier de Batiscan 1684-1984, Éditions du Bien Public, 1984, 498 pages.

Archipel de Mingan, île Niapiskau le 20 juillet 1976
Index ] Monolithes ] Monolithes ] La Bonne Femme ] [ À l'ancre ] Monolithes ] Fougère et campanules ] Monolithes ] Monolithes ] Monolithes ] L'homme et la mer ] Flore boréale ] Thé du Labrador ] Monolithes ] Monolithes ] Monolithes ]

Précédente ] Index ] Suivante ]


le lundi 3 mars 2003
constante mouvance de mes paysages intérieurs

 
mémoires enracinées dans le Québec du XIXe siècle, ramifiées dans le XXIe
 
17 ans de publications – 1 500 pages – 8 500 photos – 100 000 liens – Copyright © 1997-2014 – Tous droits réservés – Revu le 2014-11-01
 

Publicité

Recensement des richesses végétales vasculaires naturelles de la vallée du fleuve Saint-Laurent, au Québec

  florelaurentienne.com
florelaurentienne.com